top of page

L'engagement des femmes dans le panafricanisme

Dernière mise à jour : 5 mai 2023

Quelles étaient les places qu'occupaient les femmes dans le mouvement panafricaniste à ses débuts ? Qu'en est-il de l'implication des nouvelles générations de femmes dans le mouvement actuel ? Quelle définition les femmes donnent-elles au panafricanisme de nos jours ?


Même si certains pensent que tout un chacun devrait connaître ce qu'est le panafricanisme, nous allons nous attacher à rappeler les fondamentaux du panafricanisme, car toutes générations confondues, que ce soit sur le continent africain ou dans les diasporas, l'histoire du panafricanisme reste méconnue pour beaucoup. Sans rentrer dans un cours d'histoire, nous allons donner une définition succincte, afin que celles et ceux qui n'ont vraiment aucune connaissance sache au moins le minimum.



Le panafricanisme , l'idée que les peuples d'ascendance africaine ont des intérêts communs et doivent être unifiés. Historiquement, le panafricanisme a souvent pris la forme d'un mouvement politique ou culturel. Il existe de nombreuses variétés de panafricanisme.


Dans sa manifestation politique la plus étroite , les panafricanistes envisagent une nation africaine unifiée où tous les membres de la diaspora africaine peuvent vivre. (La diaspora africaine fait référence au processus historique à long terme par lequel les personnes d'ascendance africaine ont été dispersées de leurs terres ancestrales vers d'autres parties du monde.)


En termes plus généraux, le panafricanisme est le sentiment que les personnes d'ascendance africaine ont un beaucoup en commun, un fait qui mérite d'être remarqué et même célébré.

 

Les premiers panafricanistes

Les premiers panafricanistes les plus importants sont :


Martin Delany (afro-américains)

Alexander Crummel (afro-américains)

Edward Blyden, (caribéen, né à l'île Saint-Thomas)

 

L'engagement des femmes dans le panafricanisme


Comme le dit le Dr Hakim Adi, professeur d'histoire de l'Afrique et de la diaspora africaine de l'Université de Chichester "Les femmes ont joué un rôle central dans le développement du panafricanisme. On peut même affirmer que c'est une femme, la Sud-Africaine Alice Kinloch, qui a initié le mouvement panafricain moderne à l'aube du XXe siècle. Au début du 21e siècle, il est devenu à la mode, principalement dans certains cercles universitaires aux États-Unis, d'utiliser le terme «internationalisme noir» comme alternative au panafricanisme. Cette expression a également été inventée pour la première fois par une femme, Jeanne Nardal, une écrivaine martiniquaise influente et importante à Paris dans les années 1920, qui a utilisé le terme d'internationalisme noir.pour faire référence aux liens grandissants entre « Nègres de toutes origines et nationalités ». Il ne fait aucun doute qu'elle a également utilisé l'expression pour désigner le panafricanisme croissant de l'époque, et il est donc difficile de voir ce qui distingue les deux termes."


Que reste t-il de l'engagement des femmes dans le panafricanisme ?


Des jeunes femmes de la nouvelle génération semblent être plus enclines à être des féministes que des panafricanistes engagées. Ceci dit, les deux ne sont peut-être pas incompatibles. Le militantisme prend d'autres formes, avec des batailles qui ne sont peut-être pas les nôtres. Mais cela fera l'objet d'un autre article....


Sources pour en savoir plus :

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page